Le blog du Club Lamartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Conférence-débat autour du livre « L'ambigu Monsieur Macron ».

Le jeudi 23, le Club Lamartine organise une conférence-débat atour du libre « L'ambigu Monsieur Macron » de Marc Endeweld (Journaliste - Grand reporter à Marianne).

Lire la suite...

Retour sur Mein Kampf

La soirée du 21 avril dernier organisée par le Club Lamartine est à marquer d'une pierre blanche. Ce fut la révélation d'un Antoine Vitkine, maître de son sujet - personne n’en doutait - mais plus encore, la délivrance d’une parole mesurée et argumentée. Sur une telle étude, rien ne serait pire qu’une vérité établie sans perspective de débat.

Lire la suite...

Mein Kampf était-il le programme d'Adolf Hitler ?

 
Mardi 21 avril 2009 : projection-débat

Le thème de cette rencontre est :
Mein Kampf était-il le programme d'Adolf Hitler ?

Il sera diffusé le documentaire "MEIN KAMPF, C'ÉTAIT ÉCRIT" © produit par DOC EN STOCK et ARTE France, en présence du réalisateur Antoine Vitkine auteur de "Mein Kampf, histoire d'un livre".
 

Entrée : 5 euros
Réservation : info@club-lamartine.com

Partenaires : 

Crise financière... Demain serons nous tous pauvres ?

Mercredi 10 Décembre à partir de 19h30 à l'Hôtel SOFITEL La Cloche à Dijon, conférence - débat :
Crise financière... Demain serons nous tous pauvres ?
En présence de Denis Clerc, économiste, fondateur du magazine Alternatives économiques et auteur. Il a publié récemment "La France des travailleurs pauvres."
Entrée libre

Retrouver une interview de Denis Clerc dans La Gazette de Côte-d'Or, ici.

La démocratie participative, trompe-l'oeil ou réelle avancée ?

Mardi 23 septembre à partir de 19h30 à L’hôtel de La Cloche à Dijon. 

Conférence/débat : La démocratie participative, trompe-l'oeil ou réelle avancée ? 

autour de Loïc Blondiaux, professeur à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne et auteur de « le débat public : une expérience française de démocratie participative » et « Le nouvel esprit de la démocratie ». 

Entrée : 5 euros 

Réservation possible : info@club-lamartine.com

Partenaires de la soirée : La gazette de Côte-d'OrSofitel Dijon La Cloche, et Fnac

En cliquand sur "lire la suite", retrouvez un débat filmé à France Inter entre L. Blondiaux, D. Muzet et P. Perrineau.

Lire la suite...

Christian Salmon au Club Lamartine

Lundi 17 mars à 19h30 à l'hôtel Sofitel La Cloche à Dijon

 Conférence / débat : Comment formate-t-on les esprits ? avec Christian Salmon, l'auteur du Best-seller "Storytelling" et membre du Centre de recherches sur les arts et le langage (CNRS). 

Entrée libre Réservation : info@club-lamartine.com 

Partenaires de l'événement : La gazette de Côte-d'orl'hôtel Sofitel Dijon La Cloche et la Fnac

Retrouvez une interview filmée de Christian Salmon en cliquant sur lire la suite.

Lire la suite...

Consommateur, si tu savais...

Le jeudi 6 décembre, le Club Lamartine reçoit Alain Bazot

président de UFC-Que choisir à l’occasion de la sortie de son livre, Consommateur, si tu savais...

Le thème de la conférence-débat est les « nouveaux pouvoirs des consommateurs ».

Jeudi 6 décembre à 20h15 à l’hôtel la Cloche à Dijon.
Inscrivez-vous en cliquant ici

En automne, le Club Lamartine fait tourner les feuilles des livres.

Pour certains, les évènements du 11 septembre 2001 confirment l’hostilité supposée entre deux civilisations. Dans son essai incisif, Orient-Occident, la fracture imaginaireGeorges Corm explique comment cette prétendue coupure entre deux mondes fut, tout au long du XIX siècle nourrie de nombreux clichés. Ces derniers ayant encore aujourd’hui des répercutions, Youssef Courbage et Emmanuel Todd démontrent néanmoins que "Le rendez-vous des civilisations" est à venir. En effet, le monde musulman connaît à son tour des bouleversements démographiques et sociaux qui conduisent à une mutation en profondeur des structures familiales, des rapports d’autorité et des références idéologiques. 

De fait, cette modernisation rend le monde trop dynamique, trop divers, trop vaste pour accepter la prédominance d’une seule puissance. L’Amérique, qui n’a plus la force de contrôler les autres acteurs économiques et stratégiques et pour qui la lutte contre le terrorisme n’est plus qu’un prétexte, redeviendra "Après l’empire" selon Emmanuel Todd une grande puissance parmi d’autres. 

Lire la suite...

Jacques Vergès, un avocat militant...

Bien souvent, nous parlons d’une frange de population qui pourrait être – voir qui est – tentée par des idées obscurantistes.

Caroline Fourest, dans son livre « La tentation de l’obscurantiste », met en lumière des liaisons «contre nature » entre ceux qui sout[iennent ] benoîtement l’insoutenable. Elle parle aussi de ces « compagnons de route »,... qui assum[ent] de faire le choix de la dictature, du totalitarisme et même de la propagande. Parce que la fin justifie les moyens... 

Le livre de Caroline Fourest et le documentaire de Barbet Schroeder parlent-t-ils de la même chose ?

Barbet Schroeder, dans son documentaire « L’avocat de la terreur » tente d’expliquer et de retracer le parcours de l’avocat médiatique, Jacques Vergès. 

Dans ce film, Jacques Vergès apparaît comme un militant internationaliste maoïste – d’extrême gauche – qui aurait choisi l’art du Droit à la lutte armée... Il est édifiant de voir la liste dressée de ses clients tout au long du reportage et cela jusqu’au générique de fin. On y trouve un nazi, un membre du FIS mais aussi des « membres terroristes » du Front populaire de la libération de la Palestine, de la Fraction armée révolutionnaire libanaise ou d’Action Direct... 

La défense par Jacques Vergès de ces personnes aux idéologies différentes mais toutes peu démocratiques, aurait-elle pour lui un même objectif politique ? Il est très intéressant de voir l’Histoire de la fin du XXe siècle à travers l’itinéraire de Jacques Vergès. 

Toutefois, il est franchement dommage que ce documentaire ne réponde pas à cette question. La tentation de l’obscurantisme ne se cache pas toujours là où on l’attend... 

Lionel Fourré


L'AVOCAT DE LA TERREUR - Jacques Vergès - Bande Annonce

Pour mieux comprendre les théories du complot : la foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff

L'époque est au scepticisme ! Crise des institutions, crise des élites, crise de la presse également. Tout se passe comme si l'on jetait aux orties la parole de ceux que l'on considérait il y a encore peu de temps comme des références incontestées. Il en va ainsi du discours politique en général, mais aussi du travail journalistique en particulier. Les prises de position récentes de certains candidats à la présidentielle évoquant une sorte de complot de la presse à leur égard sont bien dans l'air du temps.

Mais ce scepticisme se double dangereusement chez certains de nos compatriotes du refus de la parole dite "officielle" pour la remplacer par des théories parfois fumeuses, souvent bâties sur du vent ou quelques rumeurs glanées au grès d'internet. L'exemple le plus criant actuellement, et à bien des égards affolant, nous vient de la théorie visant à considérer que les attentats du 11 septembre 2001 n'ont pas été perpétrés par Al Qaïda, mais par le gouvernement américain lui-même ! S'interroger est une démarche des plus louables, remettre en cause le monde qui nous entoure est salutaire ; on ne saurait que trop recommander en effet le développement du sens critique. Ici malheureusement, le sens critique s'est drapé de la toge du délire et de l'obscurantisme.

Lire la suite...