Le blog du Club Lamartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Projection-débat autour du documentaire « Commissariat ».

Le Club Lamartine et le cinéma Devosge organisent une projection unique du documentaire « Commissariat ». A cette occasion, cette séance sera suivie d’un débat.

Lire la suite...

Le besoin de liberté et de sécurité, peut-il aboutir à un État autoritaire ? avec Alain Bauer. (La conférence est reportée)

Depuis environ quinze ans en France comme à travers l’Europe les gouvernants mettent en place une politique dite « de plus en plus sécuritaire » pour répondre aux demandes d’une population qui a besoin de se sentir « de plus en plus » en sécurité dans sa liberté de mouvement après les attentats à Paris, New York, Madrid... et les faits divers diffusés quotidiennement dans les medias...

Lire la suite...

Un début d’année actif pour le Club Lamartine

En ce début d’année, le Club Lamartine a été à deux reprises dans la presse, une fois au sujet de la conférence-débat avec Olivier Donnat et une autre pour l’interview de Lionel Fourré, son Président.

Lire la suite...

La République est une et indivisible...


La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

Lire la suite...

Bonne année 2009

Cher(e)s internautes,

2009 s’ouvre sur un fond de crise économique mondiale et des conflits territoriaux dont certains aimeraient les voir se transformer en tension religieuse en France.

Lire la suite...

Monsieur le Premier Ministre Michel Rocard :"Attention aux valeurs : c’est difficile à mesurer et ça rend fanatique."

Club Lamartine :La réflexion du Club Lamartine se construit autour de la République, de la Démocratie et la Laïcité. Pour vous, laquelle de ces trois est la plus importante et pourquoi ? 


Michel Rocard : République, Démocratie, Laïcité. Je refuse absolument de choisir. Ces trois concepts sont tous les trois profondément associés à l’identité de la France d’aujourd’hui. La République est un principe de gouvernement excluant toute transcendance, la démocratie régit le choix de nos gouvernements, la laïcité régit les rapports entre communautés différentes notamment sur le plan religieux. Tout cela est essentiel.

Club Lamartine : Avec le recul, comment voyez-vous la fonction de Premier Ministre ? Vous a-t-elle permis de vraiment "changer la vie" des citoyens ? 

Lire la suite...

Réforme des institutions : L’union fait la force...

La Constitution de 1958 a été écrite en 1958 pour répondre à une situation politique qui était celle de 1958 selon le professeur Claude Patriat (1).

Lire la suite...

La « lettre » de Martin Niemöller : un appel à la résistance et à la solidarité..

Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, Je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas juif. Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas catholique. Puis ils sont venus me chercher Et il ne restait personne pour protester. 

Martin Niemöller, pasteur protestant, arrêté en 1937 (mort en 1984). Il a été envoyé au camp de concentration de Sachsenhausen puis transféré en 1941 au camp de concentration de Dachau.

En automne, le Club Lamartine fait tourner les feuilles des livres.

Pour certains, les évènements du 11 septembre 2001 confirment l’hostilité supposée entre deux civilisations. Dans son essai incisif, Orient-Occident, la fracture imaginaireGeorges Corm explique comment cette prétendue coupure entre deux mondes fut, tout au long du XIX siècle nourrie de nombreux clichés. Ces derniers ayant encore aujourd’hui des répercutions, Youssef Courbage et Emmanuel Todd démontrent néanmoins que "Le rendez-vous des civilisations" est à venir. En effet, le monde musulman connaît à son tour des bouleversements démographiques et sociaux qui conduisent à une mutation en profondeur des structures familiales, des rapports d’autorité et des références idéologiques. 

De fait, cette modernisation rend le monde trop dynamique, trop divers, trop vaste pour accepter la prédominance d’une seule puissance. L’Amérique, qui n’a plus la force de contrôler les autres acteurs économiques et stratégiques et pour qui la lutte contre le terrorisme n’est plus qu’un prétexte, redeviendra "Après l’empire" selon Emmanuel Todd une grande puissance parmi d’autres. 

Lire la suite...

Colombe et Colombine : Presque la même violence ?

Réalisatrice de 24 ans, Audrey Estrougo montre dans son premier film, Regarde moi, la vie de jeunes de banlieue, les premières victimes de leur propre violence. 
Bien souvent, on nous parle de garçons en réaction contre la société ou de filles en réaction contre l’attitude des garçons envers elles. Cette jeune réalisatrice, qui a vécu en banlieue parisienne, aborde la sexualité de ces adolescents qui sont soit encore sous l’autorité de leur parent, soit « abandonnés » par ce dernier.

À l’image de l’Elephant de Gus Van Sant, Audrey Estrougo fait vivre la même scène à travers le regard de deux groupes. D’un côté, les garçons risibles par leurs attitudes maladroites, voirmachistes. De l’autre, les filles où règne une jalousie acharnée entre les garçonnes et les féminines, toutes placées sous la tutelle de leurs frères. Il est effrayant de voir dans leurs comportements de rivalité « amoureuse » une violence morale, allant jusqu’à la violence sexuelle entre les filles. 

Ce film ne se passe pas dans un lycée de Columbine en Amérique mais bien dans un quartier de Colombe en France. Ces jeunes ne sont-il pas en train de vivre, en silence, loin de notre regard, une fusillade de leur esprit ? 

Lionel Fourré


Film - Regarde moi - Bande Annonce

- page 1 de 2