Le blog du Club Lamartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Obscurantisme

Fil des billets - Fil des commentaires

Les Protocoles de la Rumeur: pour la 1ère fois à Dijon - à partir du jeudi 29 mars au cinéma Devosge

En partenariat avec le cinéma Devosge et la gazette de Côte d’Or, le Club Lamartine organise une semaine de projection du documentaire « Les Protocoles de la Rumeur », lauréat du festival de Deauville et de Berlin.

Ce film-enquête de Marc Levin, implacable sur l’antisémitisme aux Etats-Unis, est projeté pour la première fois à Dijon. A partir du jeudi 29 mars 20h30, les Dijonnaises et Dijonnais pourront voir ce film qui sans aucun doute fera réfléchir sur la manière dont on manipule les sentiments de l’opinion publique en instrumentalisant des rumeurs pour le moins délirantes. 

En effet, depuis le 11 Septembre, une rumeur circule selon laquelle « aucun juif n’aurait péri dans les attentats contre le World Trade Center. Ils seraient les commanditaires de cette terrible opération terroriste ». Suite à ces attaques, Le Protocole des Sages de Sion, ce recueil antisémite rédigé à la fin du XIXe siècle, serait redevenu un best-seller mondial. Marc Levin, juif lui-même, est confronté pour la première fois à une vague

 d'antisémitisme. Face à cette haine de l’autre, il se lance, pour comprendre cette résurgence, dans la réalisation de ce documentaire. Il rencontre le rédacteur d'une lettre d'information destinée à la communauté arabo-américaine ayant récemment publié Le Protocole..., un animateur de radio raciste et antisémite, le père de Mel Gibson contestant l'existence de la Shoah... 

Ce film revient sur le passé antisémite de son pays, intègre des images d'une série télévisée égyptienne inspirée du Protocole..., des tombes juives recouvertes de dessins de croix gammées...

Pour le Club Lamartine, seuls la connaissance, le dialogue et la réflexion permettent de combattre efficacement les idées obscurantistes. L’esprit des années trente ne doit pas de nouveau enchaîner notre pays et bafouer notre République.

 Ce film nous rappelle que nous devons rester vigilants à chaque instant...

Jean Moulin : un Homme d’exception

Cette semaine, nous mettons à l’honneur Jean Moulin et à travers lui, toutes les femmes et tous les hommes qui ont combattu, bien souvent au péril de leur vie, dès 1940 l’envahisseur nazi et son avatar, le Régime de Vichy. Pouvoir français totalitaire basé sur des idées obscurantistes qui prennent leurs sources dans la haine de l’autre et le mythe du complot.

Jean Moulin, préfet de la République Française, a refusé de servir cette politique, allant jusqu’à la combattre pour l’idéal Républicain. Cet homme a succombé après avoir subi de terribles tortures pendant plusieurs jours. Jean Moulin, lui, est mort jeune pour la République, le 8 juillet 1943 à l’age de 44 ans dans un train, seul, sans sa famille. Et non en 2007 à l’age de 96 ans aux cotés des siens après avoir vécu à l’ombre de la république.

Lire la suite...

Pour mieux comprendre les théories du complot : la foire aux illuminés, de Pierre-André Taguieff

L'époque est au scepticisme ! Crise des institutions, crise des élites, crise de la presse également. Tout se passe comme si l'on jetait aux orties la parole de ceux que l'on considérait il y a encore peu de temps comme des références incontestées. Il en va ainsi du discours politique en général, mais aussi du travail journalistique en particulier. Les prises de position récentes de certains candidats à la présidentielle évoquant une sorte de complot de la presse à leur égard sont bien dans l'air du temps.

Mais ce scepticisme se double dangereusement chez certains de nos compatriotes du refus de la parole dite "officielle" pour la remplacer par des théories parfois fumeuses, souvent bâties sur du vent ou quelques rumeurs glanées au grès d'internet. L'exemple le plus criant actuellement, et à bien des égards affolant, nous vient de la théorie visant à considérer que les attentats du 11 septembre 2001 n'ont pas été perpétrés par Al Qaïda, mais par le gouvernement américain lui-même ! S'interroger est une démarche des plus louables, remettre en cause le monde qui nous entoure est salutaire ; on ne saurait que trop recommander en effet le développement du sens critique. Ici malheureusement, le sens critique s'est drapé de la toge du délire et de l'obscurantisme.

Lire la suite...

page 2 de 2 -