Le blog du Club Lamartine

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Lionel Fourre

Fil des billets - Fil des commentaires

Jean Moulin : un Homme d’exception

Cette semaine, nous mettons à l’honneur Jean Moulin et à travers lui, toutes les femmes et tous les hommes qui ont combattu, bien souvent au péril de leur vie, dès 1940 l’envahisseur nazi et son avatar, le Régime de Vichy. Pouvoir français totalitaire basé sur des idées obscurantistes qui prennent leurs sources dans la haine de l’autre et le mythe du complot.

Jean Moulin, préfet de la République Française, a refusé de servir cette politique, allant jusqu’à la combattre pour l’idéal Républicain. Cet homme a succombé après avoir subi de terribles tortures pendant plusieurs jours. Jean Moulin, lui, est mort jeune pour la République, le 8 juillet 1943 à l’age de 44 ans dans un train, seul, sans sa famille. Et non en 2007 à l’age de 96 ans aux cotés des siens après avoir vécu à l’ombre de la république.

Lire la suite...

Lionel Fourré, président du Club Lamartine, aux côtés de Max Gallo.

Le magazine Valeurs Actuelles évoque "les nouveaux républicains", simples citoyens ou intellectuels connus qui ont décidé d’agir pour réaffirmer les valeurs de la République. Vous pourrez lire les propos d’Alexandre Del Valle, Rachid Kaci, Maurice G. Dantec, Max Gallo et Lionel Fourré sur le sujet dans le numéro de cette semaine (n° 3663 du 9 au 15 février 2007).

Ecologie : une inaction qui dérange

Il ne se passe pas un jour sans qu’un événement ou un rapport ne nous renvoie à la question environnementale : sommet de Nairobi, succès mondial du film d’Al Gore "Une vérité qui dérange", en passant par le rapport Stern publié en Grande-Bretagne, ou il y a quelques semaines la présentation du pacte écologique de Nicolas Hulot. Les 30-40 ans auxquels nous appartenons, font partie d’une génération qui a grandi avec de nombreux problèmes : chômage, précarité, surendettement, non-financement des retraites, etc… 

Nous appartenons tout simplement à une génération élevée au berceau des trente glorieuses et qui s’est réveillée avec une bonne « gueule de bois ». Depuis une dizaine d’années la question de l’avenir de la planète nous tombe dessus.. Si rien n’est fait aujourd’hui, en plus des problèmes suscités nous serons la génération qui prendra de plein fouet le laxisme écologique de celles qui nous ont précédé.

Lire la suite...

page 2 de 2 -